A I R

Résumé

Parcours biographiques et chorégraphiques à travers l’Europe.

A I R
A I R
A I R
A I R
A I R
A I R

Note d’intention

Trois danseuses échangent autour de leurs expériences individuelles. A travers leurs biographies apparaissent en filigrane des passages de l’histoire et les contextes culturels contrastés qui nous traversent et enrichissent nos échanges. Sur scène se dessine progressivement un tableau de la danse contemporaine, ses différents héritages, ses courants esthétiques. Des formes différenciées de virtuosités, de présences se profilent, une question en découle : quelle est la place de l’interprète dans le processus chorégraphique ? A I R laisse place aux images qui se créent dans l’imagination de chacun, à l’ironie, à la distance, à la présence du danseur comme individu et comme créateur, au partage de l’air du temps et
 à l’expérience qui s’incarne à travers les corps.
A I R c’est également une rencontre avec ce média qu’est le documentaire et les échanges de partitions, chorégraphiques et musicales, qui l’accompagnent.

Potsdamer Neueste Nachrichten

« Dès le début de la pièce, on peut comprendre ce qui rassemble ces 3 femmes. Il n'y a pas là de compétition, mais une confiance et un respect mutuel. Et de telles valeurs sont précieuses, dans un contexte de globalisation des procédés de création aujourd’hui » (…) Une pièce tout en humour et légèreté ».

Processus

Il arrive qu’une première collaboration avec certaines danseuses interprètes, soit renouvelée à l’occasion d’une deuxième, voire d’une troisième création. J’ai ainsi observé, durant parfois une dizaine d’années, ces artistes évoluer. Et puis d’un coup, j’ai eu envie d’approfondir, d’aller directement vers les sujets : Qui sont ces interprètes ? Comment vivent-elles la création ? Quelles sont leurs réelles spécificités ? Avec la pièce A I R, j’ai voulu aider ces danseuses, parfois également chorégraphes, à prendre conscience encore davantage de ce qu’elles possèdent dans leur corps, à révéler leur histoire et les liens entre leurs expériences. Nous avons choisi, dans cette pièce documentaire, d’utiliser la distanciation, parfois même la dérision pour saisir le sens de l’engagement artistique de ces femmes. Et le public s’y reconnait.

Press

Team

PROJET, CHORÉGRAPHIE Malgven Gerbes, David Brandstätter | DANSE, COLLABORATION Caroline Allaire, I-Fen Lin, Katarzyna Chmielewska | COLLABORATION ARTISTIQUES Howard Katz, Sybille Müller | VIDÉO Christoph Lemmen, Malgven Gerbes | MUSIQUE Ruth Wiesenfeld, David Brandstätter | TROMBONE Hilary Jeffery | CYMBALUM Luigi Gaggero | LUMIÈRES Robin Decaux, Thomas Achtner | CHARGÉES DE PRODUCTION Alix Pellet, Katja Kettner | CHARGÉE DE DIFFUSION Alix Pellet, Clémence Rey| UNE PRODUCTION s h i f t s – art in movement | COPRODUCTION Le TRIANGLE, Cité de la Danse, Rennes; fabrik Potsdam: Artists-in-residence; Centre chorégraphique national de Tours / direction Thomas Lebrun (dans le cadre de l’accueil studio) I PRÊTS DE STUDIOS Studios Pôle Sud Centre de Développement Chorégraphique en préfiguration, Strasbourg; Le Phare - Centre chorégraphique national du Havre Haute-Normandie / Direction Emmanuelle Vo-Dinh; Südpol Luzern; Dada studio Gdansk; Studio Boucicault CHU de Rouen I AVEC LE SOUTIEN DE La Direction Régionale des Affaires Culturelles de Haute-Normandie; La Région Haute-Normandie; Goethe Institut

Performances

Le Triangle, Cité de la Danse, Rennes | Centre chorégraphique national de Tours (within the frame of accueil studio) | festival Made in Potsdam